Station de lavage de bateaux

Genèse du projet

L’OBVT a mis sur pied un comité de travail et mobilisé les gens intéressés à participer à l’installation d’une station de lavage de bateaux sur le territoire afin de contrer l’arrivée d’espèces aquatiques envahissantes. Cette démarche fait suite aux recommandations du rapport de la CRRNT* (2013, lien ici) concernant les premières actions à mettre en place à ce sujet. La priorité du comité a été de se doter d’une station de lavage de bateaux mobile, et de réaliser plusieurs activités sur le territoire afin de démontrer l’utilité du système et de sensibiliser les plaisanciers à l’inspection et au lavage de leur embarcation. Une laveuse à pression est raccordée à un réservoir de 1000 litres et une pompe permet de prélever l’eau directement dans les cours d’eau si l’eau courante n’est pas disponible. Il est ainsi possible de s’installer presque partout !

C’est en décembre 2014 que la table de concertation de l’OBVT a initié ce beau projet. En effet, le bassin versant est pratiquement exempt d’espèces aquatiques envahissantes, et il est temps d’agir parce qu’une fois implantées, elles sont très difficiles à déloger et perturbent grandement les écosystèmes.

Une volonté particulière au sud du Témiscamingue a orienté la première phase du projet vers cet endroit. La mobilisation des membres du groupe a été déterminante pour trouver les fonds et concrétiser ce projet : municipalités de Témiscaming et de Kipawa, parc national d’Opémican, communauté Algonquine de Wolf Lake First Nation, association des riverains du lac Tee (Témiscaming) et OBVT. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs est également présent en support.

Dès l’été 2015, les premiers essais ont été faits sur le terrain : ouverture de la pêche à l’île du Long Sault, fêtes de la pêche à Rouyn-Noranda et Témiscaming, chemin d’accès pour les pourvoiries du secteur de Laniel, entrée des Zecs Restigo, Dumoine et Kipawa. L’accueil est très bon par les plaisanciers et le procédé est fonctionnel !

Parallèlement à ce groupe d’implantation, un comité régional de lutte contre les espèces exotiques envahissantes a été mis en place en 2014. Il est piloté par le conseil régional de l’environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (CREAT) et l’OBVT y siège. Nous vous invitons à visiter leur site internet qui vous transmet une foule d’informations utiles : https://cre-abitibitemiscamingue.squarespace.com/comit-rgional.

Un pas de plus vers la protection de nos cours d’eau !

* CRRNT : Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire

Le projet

La station de lavage de bateau en image !

Lien vers la fiche détaillée du projet sur le site du ROBVQ.

Document sur les coûts détaillés de différents types de stations de lavage de bateaux (permanente, mobile, etc.), destiné à faciliter l’implantation de nouvelles stations partout où c’est nécessaire ! English version here.

Aide mémoire pour l’inspection et le lavage des embarcations.

Document de synthèse du forum sur les EEE de Maniwaki (septembre 2016, organisé par l’Agende de bassin versant des 7). Présentation donnée par l’OBVT.

  • Depuis le mois de juin 2016, une station de lavage de bateaux en libre-service est également disponible dans le secteur de Rouyn-Noranda ! Il est possible de l’emprunter (sur le territoire de Rouyn-Noranda) en contactant eeelaplante@gmail.com. La bonne pratique se propage ! Une page Facebook a été créée.